Actualités

14/09/2021Paola Arroyo
Abdul : une histoire de solidarité.

Tout a commencé en 2017, quand Abdul (le prénom a été changé), un réfugié soudanais, s’est mis à la recherche de personnes pouvant lui donner des cours d’informatique gracieusement, via un groupe d’étudiants sur Facebook.

Livia, une étudiante en informatique, s’est donc porté volontaire pour lui faire des cours gratuits. Ils ont commencé par se donner des rendez-vous hebdomadaires à la bibliothèque de Beaubourg où elle lui partageait ses connaissances, et plus particulièrement, des astuces pour maîtriser Excel.

Au même moment, Abdul allait commencer ses études en chimie à l’Université, en vue d’obtenir une licence (même s’il avait déjà fait des études supérieures dans son pays d’origine).

Mais soudainement, quelque chose a changé… Cet élève assidu a commencé à rater ses rendez-vous avec Livia et à ne plus faire ses devoirs.

Ce que Livia ne savait pas, c’est que la raison derrière cela était qu’il n’avait plus d’endroit où dormir depuis des jours, jusqu’au point de devoir chercher une place dans la rue pour pouvoir passer ses nuits…

Quand il est arrivé en France, Abdul habitait dans une maison d’accueil pour réfugiés.

Cependant, une fois qu’il a eu ses papiers, il a été obligé de se trouver un autre toit, la maison d’accueil n’était plus une option pour lui. Et forcément, l’aide qu’il touchait de la part du gouvernement n’était pas suffisante pour qu’il puisse se trouver un nouveau foyer.

Une fois que Livia a pris connaissance de sa situation, elle s’est mobilisée avec ses amis pour lui trouver un abri temporaire le temps qu’il puisse se remettre sur pied. L’un de ses amis avait une chambre de disponible, donc il n’a pas hésité à accueillir Abdul, qui a pu y rester environ six mois le temps de se trouver quelque chose d’autre.

Actuellement, Abdul a réussi à avoir son diplôme universitaire, ainsi qu’à trouver un appartement parisien où habiter et a fini par trouver aussi un travail dans son domaine, grâce à ses efforts personnels et au soutien qu’il a pu avoir de la part des autres ! Livia et lui sont devenus des bons amis et ils continuent à se fréquenter de temps en temps.

Les belles histoires de solidarité comme celle-là, sont plus courantes que ce que l’on pense, et elles nous montrent qu’un seul geste envers quelqu’un peut littéralement lui changer la vie.

Nous avons besoin de plus de personnes solidaires, comme Livia et ses amis, qui ressentent de l’empathie envers autrui et qui se mobilisent pour la bonne cause ! Et finalement c’est ça l’esprit du Giving Tuesday!

Toi aussi partage tes histoires de solidarité avec nous ce 30 novembre prochain et encourage ainsi les autres à faire partie du mouvement !

A toi de mobiliser les ressources en toi pour un meilleur monde ou une meilleure société.

Toute contribution est importante.

Vous pourriez aussi être interessé par :
  • Participez à notre webinaire d’information le 30 septembre à 9h
  • LE DON SOUS TOUTES SES FORMES : Quelques idées pour être solidaire !
  • Quelques astuces pour participer au mouvement #GivingTuesdayFR !